“Statistical Learning and Econometrics” Workshop at Erasmus University Rotterdam

This week, Arthur will be in Rotterdam, at the WorkshopStatistical Learning and Data Science, with Trevor Hastie (Stanford University), Jason Roos (RSM-Erasmus University Rotterdam), David Martens (University of Antwerpen ), Didier Nibbering (ESE-Erasmus University Rotterdam) and Gérard Biau (Université Pierre et Marie Curie). He will give a talk on quantile and expectile regressions. Slides are online.

Actuarial Pricing Game, with Reinsurance

The Third Actuarial Pricing Game is still open, the deadline for submission is still February 25th. As mentioned in the instructions, for those willing to play in a market where reinsurance is available, here are the prices offered by some reinsurance company.

As mentioned in the description, the price is per insurance policy, per year. Players should send me their premiums in a csv file, gross of reinsurance, and mention in the email that they want to purchase treaty (A) – for instance (and mention explicitly in the object of the email that they want to play in this specific market, where reinsurance is available).

Genre et tarification assurantielle: corrélation ou causalité?

L’article La tarification par genre en assurance, corrélation ou causalité ?, écrit par Arthur Charpentier et Katrien Antonio, devrait paraître dans les jours à venir dans Risques.

La segmentation en matière d’assurance évoque la classification qu’un assureur opère, selon différents critères, en vue de fixer la cotisation, de telle sorte qu’elle reflète, du mieux possible, le risque représenté par chaque assuré. On parlera ainsi de « segmentation tarifaire ». Et classiquement, les modèles économétriques de régression permettent de capturer les variables les plus corrélées avec la fréquence des sinistres, ou leur coût. Mais, comme le notait Davet [2015], « si la corrélation globale entre âge et coût du risque santé est indéniable, les relations de causalité sont moins simples qu’il n’y paraît ». La corrélation, pourtant importante, entre sinistralité et genre en assurance automobile ne peut plus être évoquée pour créer une discrimination tarifaire depuis décembre 2012*. Mais comme nous allons le voir, les objets connectés permettent de récupérer les vraies variables tarifaires (causales) dont le genre n’était alors qu’un proxy.

L’article reprend plusieurs de éléments Unraveling the Predictive Power of Telematics Data in Car Insurance Pricing, de Roel Verbelen, Katrien Antonio et Gerda Claeskens.